Impressionisme/Salon des Refusés - 1863

Ensemble de 2 lettres, l’une avec apostille autographe signée, l’autre entièrement autographe signée par Alfred Blanche, Secrétaire Général du Ministère dédié aux Beaux-Arts.

2 pages, 26 x 21 cm

Un malheureux candidat au Salon de 1863, Monsieur Escuyer (probablement Jules Escuyer, peintre-paysagiste à Compiègne (1798-1870)), reçoit ces deux missives de la part du Secrétaire Général du Ministère dédié aux Beaux-Arts, Alfred Blanche.

  • La première, datée du 21 avril 1863, signée par Le Ministre NIEUWERKERKE (tampon), informe M. Escuyer que « les ouvrages présentés par [lui] à l’Exposition des Beaux-Arts de 1863 et enregistrés sous les N°722 et 723 n’ont pas été admis par le jury ». Il lui est demandé de venir les retirer. Suit un intéressant post-scriptum de BLANCHE : « Vos tableaux n’ayant pas été admis à l’exposition, je vais les retirer, veuillez me dire si je dois vous les retourner ou faire autre chose. Les paysagistes ont été cette année très maltraités par le jury. MM Blin  [Francis Blin (1827-1866)] , Chintreuil [Antoine Chintreuil (1814-1873), l’un des instigateurs du Salon des Refusés], Harpignies [Henri Harpignies (1819-1916)]  etc…sont aussi obligés de retirer des tableaux. Votre tout dévoué Blanche. »
  • La seconde, entièrement rédigée par Blanche le 26 avril 1863, informe le peintre de l’ouverture du Salon des Refusés : « je m’empresse de vous demander si vous comptez retirer vos tableaux ou bien les exposer avec les autres refusés, et il y en a beaucoup. Vous savez sans doute déjà que l’Empereur a décidé que les tableaux refusés seraient exposés à part dans le Palais de l’Exposition. Cette décision a été motivée par les vives réclamations fondées d’une foule de peintres de talent qui ont été impitoyablement traités par le jury. J’attends votre réponse pour retirer vos tableaux ou pour les présenter à cette Exposition nouvelle. Votre tout dévoué Blanche. »

Intéressant témoignage de ce tournant pour l’Histoire de l’Art.

PRIX : 250 EUR