Maurice Ravel (1875-1937), compositeur

 Lettre autographe signée inédite sur la préparation du Prix de Rome, sans lieu ni date (Paris, entre 1901 et 1903)

Maurice Ravel prépare les répétitions pour sa cantate, épreuve obligatoire et redoutable du Prix de Rome de musique, qui voit les concurrents s’enfermer pendant plusieurs semaines pour composer une œuvre vocale et orchestrale sur un thème imposé. Le concours ouvrait alors les portes d’un séjour à la Villa Medicis à Rome puis d’une belle carrière, souvent académique.

Ravel s’y essaya à plusieurs reprises entre 1900 et 1905, sans décrocher le sésame. Difficile de situer très exactement cette lettre. Une chose est certaine : elle concerne l’une des trois cantates composées par Ravel pour le Prix de Rome, soit en 1901 (Myrrha), soit en 1902 (Alcyone), soit en 1903 (Alyssa).

La requête déférente de Maurice Ravel s’adresse au ténor Auguste Minvielle mort à 24 ans en avril 1905. Il lui demande s’il accepterait de prêter son concours aux répétitions de la Cantate avec orchestre, qui aura lieu au Conservatoire. Ravel laisse la partie vocale au chanteur afin qu’il puisse l’étudier.

Nous joignons l’enveloppe, adressée à Monsieur Minvielle.

Les lettres de cette époque de Maurice Ravel sont rares, à plus forte raison celles qui ont trait au Prix de Rome.

Nous remercions vivement Monsieur Manuel Cornejo, spécialiste de Maurice Ravel et Président de l’Association des Amis de Maurice Ravel pour l’apport d’informations sur ce document, en particulier son caractère inédit.

Cette lettre sera rajoutée à la nouvelle édition de la correspondance de Maurice Ravel, dirigée par Monsieur Manuel Cornejo.

PRIX : 2000 EUR