Louis XV (1710-1774), Roi de France

Lettre signée par la Vauguyon, Gouverneur des Enfants de France, et apostillée par Louis XV, 29 juin 1761, adressée à « Monsieur le Comte »

4 pages in-folio

Intéressant document évoquant le Duc de Berry, futur Louis XVI, alors âgé de 6 ans, son défunt frère le Duc de Bourgogne (mort en mars 1761 à l’âge de 10 ans), le Dauphin Louis de France et le Roi Louis XV.

Le Gouverneur transmet à un Comte plusieurs mémoires, dont l’un traite de la cassette du Duc de Berry (futur Louis XVI). Le second « est une supplique des officiers de Monseigneur le Duc de Bourgogne au sujet du luminaire de la chambre ardente, sur lequel il y a des prétentions de la part des chapelains du Roy ».

La Vauguyon demande ensuite que soit réparée une erreur : « Permettez-moi de vous rappeler la gratification que l’on a coutume d’accorder à la chambre des Enfants de France lors de leurs baptêmes. Les officiers de Monseigneur le Duc de Bourgogne n’en ont point eu lorsqu’on l’a baptisé, elle ne pourrait leur être refusée justement, cette cérémonie ne s’étant point déroulée in extremis. Ils sont dans un très grand besoin n’ayant pas touché un sol depuis plus de trois ans, il en est parmi eux qui sont sans pain et accablés de dettes. »

La Vauguyon rappelle également qu’  « il est d’usage d’accorder à cette occasion une gratification particulière au premier valet de chambre Tourole l’a assurément mérité plus qu’on ne peut l’imaginer [Claude Charles Dominique Tourolle assista le Duc de Bourgogne dans ses derniers instants]. Cette gratification est ordinairement de trois milles livres. Monseigneur le Dauphin désire lui donner d’ailleurs une marque particulière de son extrême satisfaction de la manière si distinguée avec laquelle il a servi feu Mr le Duc de Bourgogne. Il souhaite que Sa Majesté veuille bien rendre cette gratification annuelle et il m’ordonne d’avoir l’honneur de vous en prier de sa part et de vous dire que si vous jugez à propos que cela soit nécessaire, il en parlera à Sa Majesté. »

La Vauguyon rappelle que Tourolle n’a jamais reçu aucune gratification de la part du Roi.

En marge du rapport, Louis XV accède partiellement à la demande en écrivant :

« bon 1500 Livres »

Réputé fervent royaliste et opposé aux encyclopédistes, La Vauguyon est nommé dès 1758 précepteur des petits-fils de Louis XV, au nombre de 4 : l’aîné, le Duc de Bourgogne est théoriquement amené à porter la couronne après son père. Viennent ensuite le Duc de Berry (futur Louis XVI), le Comte de Provence (futur Louis XVIII) et le Comte d’Artois (futur Charles X).

Ce document se situe à un moment douloureux pour la famille royale, lorsque l’aîné, Bourgogne, enfant chéri du couple delphinal vient de mourir des suites d’une infection tuberculeuse. Le Dauphin et sa femme Marie-Josèphe de Saxe en sont mortifiés. Des quatre garçons, c’était celui qui promettait le plus. Le Duc de Berry, que l’on avait jusque là relégué au second plan, dénommé même « le Faible » par son précepteur, devient alors l’héritier de la couronne après son père le Dauphin. Ce dernier meurt peu après, faisant du Duc de Berry, âgé de 11 ans, le futur Roi de France.

PRIX : 600 EUR