Cesare Beccaria (1738-1794), philosophe, juriste

Ensemble de deux documents signés par Beccaria (dont l’un à deux reprises), témoignant de son activité de conseiller puis de Directeur des administrations économiques et fiscales du Duché de Milan :

  • Document signé deux fois (et annotations possiblement autographes), Milan, le 17 juillet 1773, détaillant les dépenses faites par le commissaire Francesco Bisesti pour la visite et le séquestre des grains sur les terres du duché de Milan sous les ordres de Beccaria, qui renvoie le document au trésorier. Une seconde apostille est également signée par Beccaria. Le document est contrecollé sur carton.

  • Document signé, Milan, le 3 mars 1788. Rapport enregistré par Beccaria concernant la Province de Milan du 10 au 16 février.

Transcription et traduction complètes sur demande.

En 1771, âgé de 33 ans, Cesare Beccaria, principal représentant de l’Illuminisme milanais, auréolé du succès de son essai Des délits et des peines (1764-1766) traduit dans toute l’Europe, entame une longue carrière administrative. Le duché de Milan est alors sous la domination des Habsbourg d’Autriche qui entreprennent d’importantes réformes inspirées des idées des Lumières. En témoigne la création du Regio Ducal Magistrato Camerale, autorité administrative à qui l’on délègue la gestion de toutes les matières économiques et fiscales du duché, dans lequel Beccaria entre en qualité de conseiller. à sa suppression en 1786, ce dernier devient directeur du Troisième Département du Consiglio di governo, puis trois ans après du Second. Dans ces fonctions, Beccaria témoigne de ses préoccupations pour les questions économiques, mais aussi pour le problème des inégalités de richesses, oeuvrant pour l’éducation, la diminution de la pauvreté ou encore la reconversion des ouvriers touchés par la crise de la soie. Les documents ici présentés témoignent de ses activités à ces postes.

TRES RARE

PRIX : 950 EUR